AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Acide sulfurique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Coppélia

avatar

Féminin Nombre de messages : 8
Age : 40
Date d'inscription : 18/07/2009

MessageSujet: Re: Acide sulfurique   21/7/2009, 13:08

C'est effectivement l'histoire d'amour entre les personnages que j'ai trouvé agacante. Même si le livre se veut symboliste - si je puis dire -, j'ai quand même besoin de croire un minimum aux personnages... mais c'est encore une fois le même propos : la belle, la laide, la fascination de l'une pour l'autre. Rien de nouveau.

Par contre, je ne serais pas aussi "percutante" pour la télé-réalité. Il y a une différence entre les camps de concentration et les émissions que l'on regarde (ou pas) : l'envie des candidats. Personne ne force ces jeunes et moins jeunes à s'inscrire. Ils s'exposent d'eux-mêmes à la critique, à la raillerie, à l'ironie. Cette petite différence fait le reste. A mes yeux, du moins.
Si certains se sont offusqués, c'est peut-être parce que Nothomb fait cette comparaison ? Mais peut-on réellement comparer ? J'essaye de comprendre cet acharnement. Oui, c'est de la merde, la télé-réalité, mais elle ne fait que mettre en lumière nos petits travers, et les petits travers, ça fait rire les gens. Que les gens aient du plaisir à regarder, ça ne m'étonne même pas. C'est un peu l'équivalent des jeux romains. Je n'en regarde pas, je suis juste tombée un jour sur Secret Machin parce que je zappais à ce moment-là. Et je ne me sens pas coupable, d'avoir regardé l'espace de quelques secondes ce que valait cette émission. Quitte à se révolter contre les horreurs du monde, il y en a d'autres. Et là où il faudrait vraiment se battre, c'est contre cette societé qui fait croire à ces jeunes que l'on peut être une star en n'ayant aucun talent. Les fameuses 15 minutes de gloire de Warhol.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://intheinsanityhouse.blogspot.com/
sigh
- est déjà :
- est déjà :


Nombre de messages : 98
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Acide sulfurique   21/7/2009, 14:20

Coppélia a écrit:

Par contre, je ne serais pas aussi "percutante" pour la télé-réalité. Il y a une différence entre les camps de concentration et les émissions que l'on regarde (ou pas) : l'envie des candidats. Personne ne force ces jeunes et moins jeunes à s'inscrire. Ils s'exposent d'eux-mêmes à la critique, à la raillerie, à l'ironie. Cette petite différence fait le reste. A mes yeux, du moins.
Le créateur de Big Brother, le précurseur de Loft Story, a déclaré que si il créait une émission où 10 candidats prennent place dans un avion en flamme, avec 9 parachutes à bord, les gens viendraient faire la queue pour s'inscrire, et je pense qu'il a raison.
C'est l'attrait de la célebrité, aussi fugace soit-elle, ce qu'Amélie Nothomb a "oublié" d'évoquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylbao
- est un respectable :
- est un respectable :
avatar

Féminin Nombre de messages : 1032
Age : 27
Localisation : Bordeaux
Emploi/loisirs : Etudiante en lettres modernes
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Acide sulfurique   30/7/2009, 02:09

Elle évoque, je crois, l'appât de la célébrité, de façon indirecte. Il suffit de voir la fierté des kapos.
Cela dit, le principe de volontariat en télé-réalité n'est pas si net. Regardez cette nouvelle mode des gens qui se filment en train de gifler un inconnu dans la rue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oscar de Jarjayes
- est un respectable :
- est un respectable :
avatar

Nombre de messages : 319
Age : 37
Localisation : Paris
Emploi/loisirs : Ecrire
Date d'inscription : 11/02/2009

MessageSujet: Re: Acide sulfurique   2/8/2009, 22:03

Ne rien faire, c'est déjà laisser faire. Alors profiter du spectacle, oui, je le martèle, c'est de la complicité. On n'a qu'à remettre les jeux du cirque, avec mises à mort des gladiateurs. Vous verrez, il y aura des volontaires et des cons (plices) pour regarder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
quiforka

avatar

Féminin Nombre de messages : 232
Date d'inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Re: Acide sulfurique   3/8/2009, 01:11

Juste pour rebondir par rapport à la télé-réalité je veux simplement préciser que je n'ai jamais regardé Secret-Story. Sauf 10 minutes le jour de la première émission cette année, parce que je voulais voir à quoi cela ressemblait.
Je n'ai trouvé aucun intérêt à ce que j'ai regardé (en plus les mecs je les ai trouvé laids, ça donne encore moins envie de suivre l'émission !).
Par contre je ne suis pas choquée que les gens apprécient ou regardent, dans le sens où si cela leur plaît il n'y a pas grandchose à y faire...Je ne peux pas aller contre le goût des gens, et nier qu'ils apprécient (même si moi je n'apprécie pas du tout).
Cela me gênerait si je voyais des victimes se faire malmener, et qu'en plus les gens (téléspectateurs) aiment cela. Mais les gens qui s'inscrivent à ce genre d'émission pour moi il n'ont rien dans le citron, et j'en ai rien à foutre de leur tronche. S'ils sont cons tant pis pour eux, s'ils sont naïfs tant pis pour eux. Faut quand même être neuneu pour croire que ça c'est la réalité, non ?
Tout est prévu et monté d'avance à mon avis, et cela a juste pour but : audimat (donc pognon) et encore audimat. Cela s'arrête là.
Si des gens aiment cela tant mieux pour eux, ils passent une bonne soirée au moins une fois la semaine. Vous allez me dire "il faut bien se fixer une limite à un moment donné, car sinon où va-t-on...ce sera de pire en pire et un jour on regardera les gens s'entretuer sur le petit écran !!!". Je crois qu'on n'en est pas là quand même (c'est peut-être moi la naïve pour le coup, qu'en sais-je ?)...
Bref j'en ai rien à foutre de ces cons, pour moi c'est juste une merde de plus à la télé.
Et puis j'avoue : je regarde bien l'Amour est dans le pré le lundi soir, et je passe une soirée sympathique. Je ne me sens pas un monstre pour autant...et pourtant je me reconnais ainsi un côté voyeur...J'ai plaisir à voir évoluer des histoires de "gens comme nous", et là aussi peut-être que tout est monté d'avance (ce sont peut-être des acteurs, payés pour jouer tel ou tel rôle, que sais-je là encore ?).
Peu importe, en attendant je le répète je passe une soirée agréable, ça me détend, et rien de plus (et c'est déjà suffisant, et rare).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oscar de Jarjayes
- est un respectable :
- est un respectable :
avatar

Nombre de messages : 319
Age : 37
Localisation : Paris
Emploi/loisirs : Ecrire
Date d'inscription : 11/02/2009

MessageSujet: Re: Acide sulfurique   3/8/2009, 21:44

Ben pour moi la télé-réalité c'est la honte de la télévision. C'est la honte de l'humanité, même. Cependant, il y a sans doute des degrés. J'ai moi-même regardé Pekin-express. Je trouve que ce n'est pas vraiment de la télé-réalité, on ne les voit pas baiser, on ne sait pas grand chose de leurs vies, on ne leur fait pas manger des chenilles... Et puis j'aime bien Pekin-express, parce que ça me rappelle ce que je suis quand je suis en vacances, et ce que j'étais autrefois à longueur d'année : un backpacker aux vêtements sales...
Tout ce que je demande, c'est que, le jour où il y aura une émission qui dépasse certaines limites (comme il y en a déjà, je pense à l'île de la tentation notamment où des putes et des gigolos sont payés pour séduire et baiser des gens qu'ils ne connaissent pas et qui ne leurs plaisent pas forcément), ce jour-là il ne faudra pas regarder en se disant "Oh c'est pas grave, que je regarde ou pas l'émission existera quand même".
De même que si des gens sont raflés chez nous pour aller dans des camps bizarres, il ne faudra pas dire que c'est trop dangereux de s'opposer. Les neutres n'existent pas dans ce genre de conflit. Soit on fait quelque chose contre, soit on est pour.
Au début de la télé-réalité, premier "loft", j'ai milité contre. Plusieurs actions ont été menées. Cela n'a servi à rien, et ça a fini par rentrer dans les moeurs, c'est dommage. J'espère simplement qu'on aura pas en France des émissions où un des candidats va se faire virer de sa boîte sur vote du public, comme cela existe aux Etats-Unis. Eux, ils en sont presque à faire une émission sur des candidats au suicide qu'on doit voir se vider de leur sang...
Mais bon, je te l'accord Quiforka, quelque soit la force de mon engagement, il y a des combats plus importants que celui-ci.
D'ailleurs, je tiens à souligner que malgré ma débectation (ça se dit ?) devant cette télé-poubelle, je n'ai jamais été jusqu'à écrire un roman là-dessus. J'ai autre chose à foutre, moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Captaincavern
- est un jeune :
- est un jeune :
avatar

Masculin Nombre de messages : 75
Age : 39
Date d'inscription : 15/03/2009

MessageSujet: Re: Acide sulfurique   4/8/2009, 13:54

La télé-réalité... Rien que le nom m'écoeure... Qu'y a-t-il de moins réel que d'enfermer une vingtaine de gugus dans un loft pendant 10 semaines? S'ils veulent filmer la réalité, ils n'ont qu'à choisir un individu lambda nommé susditement qui se lève tôt le matin pour aller bosser.
C'est de la télé-artifice. Quand on est producteur de télé, comme tout chef d'entreprise de base, il y a un truc qu'on déteste, c'est l'imprévu. Alors on a beau le retourner dans tous les sens, ces gens sont des employés qui jouent un rôle pour lequel ils obtiennent un contrepartie en argent ou en célébrité, aussi éphémère soit-elle.
Le meilleur moyen de faire en sorte que ça cesse, c'est d'ignorer. Tant qu'il y aura un public pour acheter le concept et les pubs qui vont avec, ça continuera.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylbao
- est un respectable :
- est un respectable :
avatar

Féminin Nombre de messages : 1032
Age : 27
Localisation : Bordeaux
Emploi/loisirs : Etudiante en lettres modernes
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Acide sulfurique   4/8/2009, 16:55

Oscar et Captain, pour une fois, je n'ai même pas besoin de l'ouvrir tant je vous approuve ! lol!
Je crois que c'est quand même un sujet grave, si notre société s'y laisse glisser. "Bientôt, la souffrance des autres ne leur suffit plus. Il leur en fallut le spectacle"...
Il y a un théorème qui raconte que plus une chose est importante, moins la populace en parle. La télé-réalité, on en parle trop, oui, mais pas dans ce sens. On entend beaucoup de "Machine a couché avec Machin" ou "Truc et Bidule son nominés", très rarement des gens pour évoquer le danger d'une pente pareille. Je suis heureuse qu'Amélie ait pris le temps d'en faire quelque chose, elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oscar de Jarjayes
- est un respectable :
- est un respectable :
avatar

Nombre de messages : 319
Age : 37
Localisation : Paris
Emploi/loisirs : Ecrire
Date d'inscription : 11/02/2009

MessageSujet: Re: Acide sulfurique   4/8/2009, 22:26

Moi aussi, j'approuve Amélie d'avoir fait ça. Je dis que je ne l'ai pas fait, parce que je n'ai pas que ça à foutre, mais quand elle l'a fait, je n'ai pas trouvé ça au départ vachement "courageux" et puis... Et puis il y a eu les réactions de violence extrême que cela a déclenché. Alors je me suis dit, oui, il fallait du courage pour faire ça in fine. D'ailleurs, lutter contre la bêtise est bien plus courageux que lutter contre la faim dans le monde ou le SIDA. Même Miss France est contre la faim dans le monde. Alors qu'il faut du courage pour se lever et dire "Loft Story c'est ce qu'il y a de plus con sur Terre" car finalement, c'est plus subversif. Les gens sont attachés à leur connerie.

Je le vois au travail, c'est le monde à l'envers. Ce sont les intellos qui sont des gros cons, et ce sont les fans de foot qui sont des gens biens. Les beaufs n'aiment que les beaufs, les cons n'aiment que les cons, mais ils n'aiment pas qu'on leur dise.

Le football c'est pareil d'ailleurs, les gens aiment tellement ça qu'on n'a pas le droit de leur dire que c'est ce qu'il y a de plus con sur la Terre et que ça vaut vraiment pas le coup de se battre pour des maillots à la con. J'aime bien suivre les résultats un peu, je supporte mon équipe, le Paris-Saint-Germain, mais regarder un match en entier, je suis désolée, c'est pour les gens qui n'ont pas de cerveau. C'est trop chiant. Hé ben, je suis encore plus désolée d'avoir à dire ça, mais c'est extrêment courageux ce que je viens de faire. Critiquer les passions des gens c'est très mal vu, même si on a entièrement raison. Les beaufs feraient mieux d'aller à l'opéra qu'au stade (surtout qu'aujourd'hui l'opéra est moins cher contrairement à ce que tout le monde pense), ils feraient mieux d'aller au musée le dimanche que de regarder Drucker. Mais on n'a pas le droit de le dire.
A propos de la censure, je parlais des tabous, un des derniers tabous des gens c'est leur propre connerie. Il faut se fondre dans la masse, épouser leur bêtise, vivre dans ce monde à l'envers, ne surtout pas pratiquer de sport mais le regarder à la télé, ne pas lire ou alors Marc Lévy (ce qui est presque pire) et là on est quelqu'un de bien.

C'est vrai que, même si la lutte contre la connerie, avec ma violence verbale, est un combat de premier ordre, je n'aurais jamais perdu mon temps à écrire tout un roman sur une seule forme de connerie, à savoir la télé-réalité. Néanmoins, je suis contente que Nothomb l'ait fait pour nous tous. Et je crache sur la gueule de ceux qui l'ont fustigée pour ça, et sont ensuite retournés regarder la Star Ac'.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Captaincavern
- est un jeune :
- est un jeune :
avatar

Masculin Nombre de messages : 75
Age : 39
Date d'inscription : 15/03/2009

MessageSujet: Re: Acide sulfurique   5/8/2009, 00:05

Oscar de Jarjayes a écrit:
Je le vois au travail, c'est le monde à l'envers. Ce sont les intellos qui sont des gros cons, et ce sont les fans de foot qui sont des gens biens. Les beaufs n'aiment que les beaufs, les cons n'aiment que les cons, mais ils n'aiment pas qu'on leur dise.

On n'aurait pas eu un certain général qui a déclaré que les français, ânes tels qu'ils sont, ont un jour élu un des leurs? lol!

D'une façon plus générale, je crois qu'on a tous besoin d'idoles. C'est la nature des idoles en vogue qui change au fil du temps... religieuses, politiques, scientifiques, littéraires. Maintenant on a les idoles sportives et médiatiques... Du culte religieux, puis politique, on est passé au culte de l'individu.
Pour reprendre l'exemple du foot, je n'aime pas ça non plus. Il n'y a pas assez d'action à mon goût. En revanche j'ai d'autres idoles sportives et je ne les renie pas. Ce sont peut-être de parfaits abrutis, il n'ont sûrement rien de plus que des footballeurs, mais ils ont une qualité qui les rend exceptionnels à mes yeux: ils m'ont fait et me font toujours rêver. Ce que faisait Michaël Jordan avec un ballon de basket, il n'y avait même pas 10 gars sur Terre qui en étaient capables. Quand je revois certaines vidéo, ça me hérisse le poil: "Bon sang, si j'avais pu faire ça..." Dans d'autres domaines, ça aurait pu donner: "Bon sang si j'avais eu la voix de Freddy Mercury... Bon sang si j'avais eu le talent de Victor Hugo..." C'est pour cela que des gens dépensent des fortunes pour les voir jouer, pour les voir chanter, pour acheter leurs livres ou leurs tableaux. Le rêve n'a pas de prix. On a beau s'étonner qu'un mec qui tape dans un ballon puisse gagner mille fois plus qu'un chirurgien qui sauve des vies, les gens n'accrochent pas de poster du Pr Montagner au mur, ils accrochent des posters de Zidane, parce que Zidane c'est le rêve. Alors, si le rêve d'une ado de quinze ans c'est de passer à la télé, je comprend malheureusement que son idôle puisse être une autre ado à moitié écervelée qui a pour seul mérite de passer devant une caméra, parce que cela fait d'elle une exception...
Est-ce que mes idôles sont meilleures que les leurs? J'ai la prétention de croire que oui. Les idôles de la télé-réalité me paraissent toutes affligeantes de banalité, de médiocrité et de ringardise. Où est le talent bordel! Peut-être que c'est juste du parti pris, peut-être qu'ils ont tout autant le droit de mépriser Victor Hugo que je méprise Loanna?
Je n'en sais rien. C'est peut-être juste moi qui devient déjà un vieux con.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
quiforka

avatar

Féminin Nombre de messages : 232
Date d'inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Re: Acide sulfurique   5/8/2009, 12:17

Je n'aime pas le foot non plus. Et je n'y connais pas grandchose, mais j'imagine que Zidane est au foot ce que Jordan est au basket, et qu'il a du talent tout de même. Et que tout le monde ne sait pas jouer comme lui.
Donc pourquoi les jeunes ne pourraient-ils pas avoir ce joueur comme idole ?
Chacun ses rêves...
Ce qui me gêne comme beaucoup c'est le pognon mis en jeu.
Quant aux "personnalités" de la télé-réalité en effet je ne vois pas où est le talent non plus...
Et je ne vois pas le problème d'apprécier un match de foot, dans toute sa durée, quand on aime réellement ce sport. Je ne vois pas en quoi cela fait de l'amateur un beauf profond.
Moi je fais du cheval et j'aime regarder le dressage à la télé ou encore mieux en réel. Suis-je une grosse beauf pour autant ?
Je le répète : chacun ses rêves, et chacun ses passions...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylbao
- est un respectable :
- est un respectable :
avatar

Féminin Nombre de messages : 1032
Age : 27
Localisation : Bordeaux
Emploi/loisirs : Etudiante en lettres modernes
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Acide sulfurique   5/8/2009, 18:54

J'ai l'impression qu'il y a toujours eu des gens à fond dans la musique ou le football dans le secret espoir d'être aimé des foules ; mais qu'aujourd'hui, la passion même disparaît au profit de cette recherche éperdue de célébrité, qui n'est qu'un dérivé médiocre de l'amour que l'on aimerait recevoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Captaincavern
- est un jeune :
- est un jeune :
avatar

Masculin Nombre de messages : 75
Age : 39
Date d'inscription : 15/03/2009

MessageSujet: Re: Acide sulfurique   5/8/2009, 19:28

Oui, je partage cet avis. Ce n'est plus véritablement le talent qui est recherché, c'est simplement la célébrité. Le syndrome Paris Hilton: elle est connue parce qu'elle est connue... (rien qu'en tapant ce nom, j'ai envie de me laver les mains, tellement il me dégoute)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oscar de Jarjayes
- est un respectable :
- est un respectable :
avatar

Nombre de messages : 319
Age : 37
Localisation : Paris
Emploi/loisirs : Ecrire
Date d'inscription : 11/02/2009

MessageSujet: Re: Acide sulfurique   5/8/2009, 21:59

Bien sûr ça pose problème, le sport. Toi Quiforka, tu n'es pas un bon exemple car tu fais du cheval. Faire du sport, c'est très sain. Je parle des beaufs qui regardent le foot à la télé, et qui en plus s'en servent de prétexte pour se taper sur la gueule (Paris on t'encule etc). Le sport qui fait rêver, je suis désolée mais je peux pas y croire. Pour toi Captain, c'est facile de dire ça, parce qu'à côté tu sais très bien que c'est injuste qu'un sportif gagne plus qu'un chirurgien. Tu as d'autres passions dans la vie, tu ne passes pas ton temps à admirer ta vitrine remplie d'images de Zidane. Moi j'ai fait beaucoup d'escrime et de la boxe, ce sont des sports que j'aime regarder, mais j'ai conscience que ce n'est pas ma passion première. Oui, bien sûr ça rend les gens beaufs. Tout simplement parce que quand on regarde un match, on passe 90 minutes à ne pas lire, à ne pas écrire, à ne pas regarder de la peinture ou un film d'art... C'est comme lire Marc Lévy, ça rend bête. Parce que le temps n'est pas extensible, il n'y a que 24h dans une journée, et le beauf choisi de ne pas passer une seule minute de cette journée à se cultiver.
Bien sûr c'est une caricature, je connais des gens qui regardent le foot pour se détendre après avoir passé une journée à opérer à l'hôpital ou à enseigner la philosophie. Mais ce n'est sûrement pas eux qui s'habillent aux couleurs de leurs clubs, qui en viennent aux mains, qui ne parlent que des transferts.
Mes collègues ils vivent foot, ils ne parlent que de ça, ils se charrient là-dessus... Cela montre à quel point leur cerveau n'est pas fait pour ingurgiter des informations complexes. Moi, je vous assure, j'aime la boxe, je passe pas ma vie à commenter les matches. J'aime regarder le catch, je ne passe pas plus de deux heures par mois à le faire.
En même temps, je suis un mauvais exemple, depuis quelques années je me suis fixé une discipline très stricte. Je ne regarde pas de films cons (sauf s'il faut impérativement que je fasse la critique pour rendre service), je ne regarde pas de connerie à la télé, je ne lis pas de merde. Quand j'étais jeune je faisais des trucs comme ça, je disais "C'est con, mais je regarde" maintenant je ne peux plus. Le temps file, il me reste trop à écrire, trop à lire et à voir pour encombrer ma vie avec des conneries.
Malheureusement, les gens comme moi sont ceux qui sont mal-vus. Ce qui est bien vu c'est d'être dans la doxa, c'est parler de ce que tout le monde connaît.
Quand à Paris Hilton, tu te trompes Captain, c'est quelqu'un de très intelligent qui a su jouer une carte (la futilité et la blondeur) pour se faire du fric. Elle n'est pas une héritière justement, elle n'avait qu'un nom et elle a réussi brillament à devenir une conne de luxe, grâce à ça elle gagne sa vie. Elle se fait du fric sur le dos des cons qui achètent Closer, on ne peut pas lui en vouloir. Enfin, si on peut, mais ça ne changera rien Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylbao
- est un respectable :
- est un respectable :
avatar

Féminin Nombre de messages : 1032
Age : 27
Localisation : Bordeaux
Emploi/loisirs : Etudiante en lettres modernes
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Acide sulfurique   5/8/2009, 22:04

Tu es bien méchant avec les fans de foot, Oscar. On peut être intelligent, cultivé, et avoir besoin d'un fort sentiment d'appartenance, faute de mieux, à l'Olympique de Marseille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etoile
- est un jeune :
- est un jeune :
avatar

Nombre de messages : 29
Localisation : Paris
Date d'inscription : 10/02/2009

MessageSujet: Re: Acide sulfurique   5/8/2009, 22:06

( Non, enfait Oscar passe ... hummm entre 10 et 15min par mois à regarder du sport à la télé. Ce que retransmet les infos quoi.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ju
- est un jeune :
- est un jeune :


Masculin Nombre de messages : 97
Date d'inscription : 07/06/2009

MessageSujet: Re: Acide sulfurique   5/8/2009, 22:17

Oscar de Jarjayes a écrit:
Tout simplement parce que quand on regarde un match, on passe 90 minutes à ne pas lire, à ne pas écrire, à ne pas regarder de la peinture ou un film d'art... C'est comme lire Marc Lévy, ça rend bête. Parce que le temps n'est pas extensible, il n'y a que 24h dans une journée, et le beauf choisi de ne pas passer une seule minute de cette journée à se cultiver.

C'est triste de lire ça. Apparemment la connerie c'est ton combat, j'espère que t'as du zèle, on est toujours le con de quelqu'un.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
quiforka

avatar

Féminin Nombre de messages : 232
Date d'inscription : 09/02/2009

MessageSujet: Re: Acide sulfurique   5/8/2009, 23:00

La prochaine fois que j'irai faire caca je me presserai, au lieu de me détendre, car pendant le temps que je (perds) passe aux chiottes je ne suis pas entrain de me cultiver...
Pardon Oscar, j'ironise un peu, et j'imagine que c'est toi qui a raison de penser qu'il vaut mieux se cultiver que de regarder des conneries à la télé...
Le problème est le suivant : certaines personnes un peu "bêtasses" vont vivre heureux, toute leur vie, contents de leur sort (avec leurs petites passions, leurs petites idoles, leurs petits bonheurs de lire les aléas de la vie des pipoles). A côté de cela il y a d'autres personnes qui se gavent culturellement, qui s'empiffrent de lectures intellectuelles, qui sont fourrées dans les salles obscures où l'on diffuse du cinéma d'auteur...et qui sont malheureux comme les pierres.
Etre bête ne signifie pas être heureux, et se cultiver être malheureux, ce n'est pas ce que je veux dire. Mais disons que sur 2 personnes que je viens de comparer je me demande lequel des deux a "perdu sa vie" ? Pas forcément celui qu'on croît.
Sachant qu'on en a qu'une, de vie (enfin c'est ce que je pense, mais je peux me tromper Wink ) je crois que la priorité n'est pas forcément de viser culture, culture et culture. Prendre du plaisir à ce que l'on fait me paraît la grande priorité, que ce soit en se cultivant, ou en ne se "cultivant pas".
Il y a de gens pas très cultivés qui sont pourtant super généreux, serviables, qui ont le coeur sur la main, comme on dit. Et pourtant ils n'ont jamais lu un bouquin de Hugo, ou de Sartre, ou vont peu au cinéma. Je préfère ces gens-là, et de loin, aux gens qui regorgent de culture et que cette culture n'a pas rendu ni généreux, ni aimable, ni tolérant (ou toute autre qualité).
Je ne fais pas de la culture une qualité ou une priorité de vie (ça se saurait Laughing )...
Je préfère un lecteur de Closer qui est prêt à rendre service à son prochain, qu'un type qui cartonne à question pour un champion et qui est un égoïste dans la vie.
Lire Closer ne fait pas de son lecteur un abruti, un écervelé, un beauf fini. Je connais des gens (j'ai ici une liste de noms Laughing ) qui achètent ce genre de magazines, de temps à autre pour se détendre, et ce sont les gens sur qui je peux compter quand il m'arrive une merde. Il est hors de question pour moi de les voir comme des "pauvres types" ou "des pauvres filles", bien que leurs goûts ne soient pas les miens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Captaincavern
- est un jeune :
- est un jeune :
avatar

Masculin Nombre de messages : 75
Age : 39
Date d'inscription : 15/03/2009

MessageSujet: Re: Acide sulfurique   6/8/2009, 21:33

Oscar de Jarjayes a écrit:
Pour toi Captain, c'est facile de dire ça, parce qu'à côté tu sais très bien que c'est injuste qu'un sportif gagne plus qu'un chirurgien.

Oups... Je crois qu'on s'est mal compris. Je ne trouve pas cela injuste qu'un sportif gagne mille fois plus qu'un chirurgien. Même si je ne suis pas fan de foot, je reconnais qu'un gars comme Zidane a apporté de la joie et du bonheur a des million de gens. Ca n'a pas de prix. Je ne suis pas fan de foot, mais je suis fan de choses qui sont tout aussi "boeuf" que le foot. Le basket, le hockey, ce n'est pas plus ou moins stupide que le foot. Je ne comprend pas le gars qui tape sur son voisin parce qu'il n'aime pas la même équipe que lui, mais je respecte totalement le gars dont la passion est de regarder un match à la télé, parce que de toute façon il n'a pas les moyens d'aller au stade.
A l'époque, j'ai dépensé ce qui était pour moi une fortune pour avoir le véritable maillot de match de mon équipe préféré, avec mon numéro fétiche brodé dans le dos. J'ai bouffé du riz et du poisson congelé pendant des mois pour pouvoir m'acheter ce truc qui doit sûrement sembler tout ce qu'il y a de plus ringard et anti-intellectuel au premier venu. Mais je l'aime ce maillot, plus que la plupart de mes livres. Et si demain on me donne le choix entre la culture, l'intelligence d'un côté et le talent de Michaël Jordan de l'autre. Je n'hésite pas un quart de seconde: je prend un ballon et je choisis la vie qui m'a toujours fait rêver.
Je suis d'accord avec Quiforka, la culture et l'intelligence ne font pas forcément le bonheur. Sans fausse modestie je crois que peu de gens ont eu autant de réussite scolaire et universitaire que moi et pourtant de tous mes camarades j'étais sûrement le plus malheureux. Maintenant je ne suis plus seul et je n'ai pas lu un livre depuis des mois. Pourtant je suis plus heureux que je ne l'ai jamais été.
Pour revenir au sujet de départ, je déteste la télé-réalité à un point qu'on peut difficilement imaginer parce que je ne comprend pas qu'on puisse aduler des gens qui me semblent parfaitement quelconques. En revanche, qu'on aime le foot ou pas, il faut bien reconnaître que certains joueurs ont un talent fabuleux. Pourquoi ce talent serait-il plus bas sur une échelle de valeur que celui d'un écrivain? C'est une autre forme de talent, tout aussi respectable.
Tout ça pour dire que l'intelligence et la culture apportent sûrement le bonheur à certains, mais je ne crois pas qu'elles en soient la condition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oscar de Jarjayes
- est un respectable :
- est un respectable :
avatar

Nombre de messages : 319
Age : 37
Localisation : Paris
Emploi/loisirs : Ecrire
Date d'inscription : 11/02/2009

MessageSujet: Re: Acide sulfurique   10/8/2009, 14:20

Ben vous pensez ce que vous voulez, et vous avez raison à votre manière, Captain et Quiforka, mais moi, je n'y crois pas, au rêve avec une baballe. Moi je crois que c'est le faux bonheur, Zidane, Closer et Transformer II. Je crois que celui qui dit rêver devant Zizou ou qui déclare préférer Transformer II au dernier Almodovar se trompe lui-même. Il tombe dans un leurre. Il regarde les ombres sur la paroi de la caverne, et il croit qu'il regarde les choses.
Oui, j'ose l'affirmer, la vraie joie ça n'est pas de regarder Bienvenue chez les Ch'tis et de comprendre l'histoire, la vraie joie c'est de lire Spinoza et de comprendre ce qu'il veut dire. La vraie joie c'est réussir une expérience scientifique, découvrir une nouvelle comète, comprendre un essai philosophique, pleurer en lisant un roman si beau qu'il te tire les larmes des yeux.
Le reste n'est qu'écran de fumée. On veut nous faire croire que c'est la joie. Du pain et des jeux, n'est-ce pas ? Alors, en effet que demande le peuple ? Secret-Story et du Mac Do. La malbouffe et Zizou. Mais ces gens, je les plains, car ils vivront toute leur vie (et en effet Quiforka, on n'en a qu'une) dans l'illusion du bonheur. La joie, il ne s'en approcheront jamais.
Bien-sûr Quiforka, moi aussi je préfère quelqu'un de gentil et d'un peu beauf à un intellectuel méprisant ou animé de mauvaises intentions. D'ailleurs, j'aime tout le monde, et surtout les gens qui n'ont pas eu la chance d'avoir des conditions matérielles suffisantes pour se cultiver. Et, à mon petit niveau, j'essaie de réparer les dégâts pour ces gens-là. Je leur prête des livres, je leur fais visionner des films d'auteurs (pas chiants du tout, ni tristes) et après ils sont plus heureux, parce qu'ils sont fiers d'avoir atteint un bonheur moins facile que celui de regarder machin jouer avec sa baballe.
Je ne rejette pas le sport, mais je ne crois pas au rêve de regarder le sport. Mon rêve, quand j'étais une fine lame, c'était de devenir Laura Flessel, pas de la regarder à la télé en train de tirer.
Je comprends ton rêve Captain : jouer aussi bien que Jordan. Mais toi, tu ne réalises pas que regarder la baballe à la téloche c'est une perte de temps considérable, parce que ce temps tu ne l'as pas perdu. Tu es cultivé, et tu peux permettre à ton esprit certaines vacances. Mais la plupart des gens ne sont pas comme toi, Captain. Il n'ont aucune culture et leur intelligence dépase péniblement celle d'une huître.
Je répète ce que j'ai dit : c'est facile pour toi de défendre les illusions du bonheur, les ombres de la caverne, car toit tu as le choix, tu sais où es la culture et le savoir, et tu en possèdes beaucoup.
Souviens-toi toujours que les autres ne sont pas comme ça, et que pour eux la baballe qui bouge n'est pas le repos de leur esprit, mais la seule activité de celui-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ju
- est un jeune :
- est un jeune :


Masculin Nombre de messages : 97
Date d'inscription : 07/06/2009

MessageSujet: Re: Acide sulfurique   10/8/2009, 16:15

Intelligence et culture sont deux choses distinctes. Certaines personnes se cultivent et restent idiotes toute leur vie. De fait, nous sommes tous un peu idiots, prompts à persister dans nos erreurs, à fermer les yeux devant les plus grandes évidences. De même, la culture est un idiome empirique, exclusif au demeurant. Parler de culture, c'est parler de l'universalité de l'esprit humain. Tout vécu est culturel. Reconsidérons en ces termes donc : l'ignorant ne connaît pas le monde, il regarde les ombres sur la paroi de la grotte et les considère comme réelles, il est victime d'une illusion. Mais, c'est absurde, l'ignorant ne peut pas connaitre ce qu'il ne peut concevoir, comment pourrait-il vivre l'illusion comme telle, comme substitut d'une réalité qu'il ignore? L'ombre est sa réalité, non pas conçue comme substrat inférieur au réel, mais comme expérience entière, comme "puissance". Ainsi, l'ignorant sortant de la grotte n'a jamais été trompé, l'ombre est bien réelle, et ses attributs n'ont pas changés. Il acquiert de nouvelles expériences, conçoit l'objet et son ombre comme deux réalités distinctes, soumises à des principes différents.

Alors oui, c'est bien de lire du Spinoza, c'est stimulant et ça peut conduire au bonheur, puisqu'après tout Spinoza lui-même considérait que le bonheur était dans la compréhension de toute chose. Mais, pour quelqu'un d'intelligent, c'est aussi bien de regarder quelqu'un taper dans la baballe, parce qu'il y a autant de vérités dans un match de foot à la télé que dans un film d'Almodovar. Du reste, je suis d'accord sur un point, c'est la diversité. Chaque apport est important, et leur diversité est fondamentale dans l'exercice de la pensée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oscar de Jarjayes
- est un respectable :
- est un respectable :
avatar

Nombre de messages : 319
Age : 37
Localisation : Paris
Emploi/loisirs : Ecrire
Date d'inscription : 11/02/2009

MessageSujet: Re: Acide sulfurique   10/8/2009, 23:02

Ju a écrit:
Oscar de Jarjayes a écrit:
Tout simplement parce que quand on regarde un match, on passe 90 minutes à ne pas lire, à ne pas écrire, à ne pas regarder de la peinture ou un film d'art... C'est comme lire Marc Lévy, ça rend bête. Parce que le temps n'est pas extensible, il n'y a que 24h dans une journée, et le beauf choisi de ne pas passer une seule minute de cette journée à se cultiver.

C'est triste de lire ça. Apparemment la connerie c'est ton combat, j'espère que t'as du zèle, on est toujours le con de quelqu'un.

Pourquoi est-ce triste de lire cela ?


Et, à propos du paradoxe dont tu parlais, certains cons savent qu'ils sont cons et en souffrent. La plupart des beaufs se sentent nuls. J'en ai vu pleurer à cause de ça. Alors, oui, dans une certaine mesure ils ont conscience de cette illusion, et ne ressentent pas le bonheur comme ils le mériteraient, d'autant plus que ce sont bien souvent les conditions matérielles qui les empêchent de progresser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ju
- est un jeune :
- est un jeune :


Masculin Nombre de messages : 97
Date d'inscription : 07/06/2009

MessageSujet: Re: Acide sulfurique   10/8/2009, 23:35

Je trouvais ça triste de lire ça parce que ça me rappelait justement cette ivresse intellectuelle, cette cage de l'esprit qui, entièrement pris dans des préjugés culturels, se borne à rejeter toute forme de bêtise. Il y a un sentiment de dégradation, de pourrissement, une hiérarchisation excessive de la pensée qui suinte du paragraphe que j'ai cité. Voilà pourquoi je trouve ça triste, chez moi ça fait raisonner des choses pathétiques. Mais attention, c'est triste pour moi, je ne parle pas pour toi.

A vrai dire, dans le "paradoxe" que j'ai souligné (si on peut appeler ça un paradoxe, moi je dirais plutôt "un autre point de vue"), il n'est absolument pas question de bonheur, mais de connaissance et de psyché. Il n'y a d'illusion que le concept d'illusion, toute chose prise en elle-même, pour elle-même, est réelle. C'est cette absurdité que je cherchais à mettre au jour.

Le con sait qu'il est con? Il le pense plutôt non? J'ai croisé plein de gens intelligents dans ma vie qui étaient persuadés d'être idiots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oscar de Jarjayes
- est un respectable :
- est un respectable :
avatar

Nombre de messages : 319
Age : 37
Localisation : Paris
Emploi/loisirs : Ecrire
Date d'inscription : 11/02/2009

MessageSujet: Re: Acide sulfurique   11/8/2009, 02:33

Cela change quelque chose qu'il le sache ou qu'il le pense ?
Oui, en effet mon combat c'est la connerie, mais pas les cons. C'est mon point commun avec dieu qui déteste le péché mais pas le pêcheur... Je hais la bêtise et l'inculture mais je n'ai rien contre les cons, ce sont les victimes. Victimes de la paresse, de la société qui nous fait croire que le mal c'est le bien et inversement, victimes des conditions de vie.
Mais les incultes savent bien qu'ils sont incultes, et ils en souffrent, pour beaucoup.

A propos de la différence que tu fais entre intelligence et culture, j'ai toujours trouvé cela complètement faux de penser les choses de cette manière. La culture EST l'intelligence, du moins, elle est sa matière. Sans culture l'intelligence n'est que réactivité. Un raisonnement n'ira pas loin sans matière. L'intelligence, à très peu de choses, tous les êtres humains disposent de la même. Certains ont une bonne mémoire, d'autres moins, certains sont doués pour l'abstraction, les chiffres, d'autres comprennent les mots. Certains sont curieux de tout et cherchent à tout savoir, d'autres sont paresseux intellectuellement, mais très franchement je suis absolument persuadée qu'en dehors des débiles légers ou profond, des trisomiques, des gens dont le cerveau a été accidenté etc, en dehors de tous ces gens là dont l'intelligence en effet ne peut réaliser les mêmes performances que le commun des mortels, on est tous logés à la même enseigne et l'intelligence n'est pas grand chose. Sagan avait 80 de Q.I., j'ai 142 et très franchement, soit elle écrit mieux que moi, soit elle a été plus intelligente pour gérer sa carrière, en tout cas elle aurait eu tort d'échanger son cerveau avec le mien.

Oui, je rejette profondément toute forme d'inculture, pas de bêtise, les pauvres, les gens bêtes, comme je viens de le dire, je pense que c'est uniquement lié à leur handicap. Oui, je rejette l'inculture, et je ne vois pas en quoi c'est triste. moi aussi je devrais me mettre à penser comme la masse, que le foot c'est de la culture au même titre que Spinoza ? Dans ce cas-là, ce serait joyeux ? Seigneur, ce serait encore plus triste...

C'est sûrement cela que tu appelles la hiérarchisation de la pensée. Oui en effet il y a une différence de niveau, donc certainement une hiérarchie de la pensée, à mon sens, entre penser que Zidane est le mec le plus intéressant de la planète, et penser que ce qui est intéressant c'est la philosophie ou la science. Et je ne vais pas commencer juste pour faire bien, pour ne pas avoir l'air élitiste, à prendre part à ce "monde à l'envers" que je stigmatise.
J'ai conscience que personne n'est d'accord avec moi, et que tout le monde est profondément choqué par mes propos. D'une part, j'en suis très contente, parceque si on peut choquer avec si peu c'est que la provoc' a de très beaux jours devant elle, et d'autre part j'en suis très triste, parce que ça montre le niveau qui règne dans ce monde. Quand on essaie de tirer quelqu'un vers le bas en lui faisant ingurgiter des conneries à la télé, il n'y a pas de problème, mais dès qu'on essaie de tirer les gens vers le haut... alors là on devient un sale intellectuel élitiste et méprisant.

C'est en partie ma faute, car présentés ainsi mes propos peuvent laisser penser cela. Mais si vous me connaissiez, vous sauriez pertinement que je n'ai jamais parlé à qui que ce soit avec mépris, de ma vie entière, que lorsque j'ai même le pire inculte en face de moi, je fais toujours de mon mieux pour lui faire entrevoir les plaisirs auxquels il aurait accès s'il ouvrait son esprit à ce qu'il croit trop fort pour lui.
Ce n'est pas moi qui fait croire aux gens qu'ils sont des cons et qu'ils ne s'en sortiront jamais, moi je fais le contraire. Moi je ne m'exprime pas avec de grands mots compliqués, même si je les comprends, je parle la langue de tout le monde, je fais de la vulgarisation en permanence, parce que je pense que chacun est à la hauteur et que c'est inutile de crypter le savoir.

Ce n'est pas moi qui fait croire aux gens que la littérature c'est les classiques écrits dans une langue que plus personne ne parle, même si je les ai lus. C'est d'ailleurs pour cela que je suis ici, sur ce forum, car Nothomb m'a toujours servi, à ça, à faire comprendre aux gens qu'ils étaient capables de finir un roman et de le comprendre, Nothomb met le pied à l'étrier. Et ensuite, les "incultes" sont fiers de constater qu'ils peuvent se cultiver.

Mais, en effet, avant d'engager ce travail autour de moi, c'est vrai j'ai des préjugés. c'est vrai j'ai mon idée préconçues de ce qu'est la culture, et pour moi la culture ce n'est pas Question pour un Champion, ni Zizou, la culture ce n'est pas transformers II.
J'aime faire découvrir aux gens que dans un film d'action comme Snake Eyes, il y a un des plus longs plan-séquence de l'histoire du cinéma, et on n'est pas obligé de regarder un film vieux et chiant pour apprendre ce qu'est un plan-séquence. Bien sûr mon film préféré c'est le Cuirassé, mais ce n'est pas celui que je ferais visionner à quelqu'un pour lui communiquer mon amour du cinéma. Idem pour la lecture, Nothomb est loin d'être ma préférée mais elle est pratique pour faire bouger des choses dans l'autre, sur le plan de la lecture, comme Pennac.

Pour moi l'inculture est une injustice sociale, et j'essaie de la réparer comme je le peux.

Ici, avec vous, je m'exprime peut-être durement envers la sous-culture, amis je croyais que j'étais avec des gens qui comprendrais mieux mes intentions. Chacun a droit à ses conneries, à ses vacances de l'esprit. Comme quand je regarde de mauvais films d'horreur, j'adore ça même si je le fais moins qu'avant.

Ah oui, ce que je voulais te dire, Captain, c'est que c'est facile pour toi de dire que tu es heureux maintenant alors que tu ne lis plus et que tu étais malheureux à l'université, tu dis ça pour dire "La culture ne fait pas le bonheur" mais c'est de l'acquis tout ça. Toi, tu as eu de la chance d'y aller à l'université. Tu as la chance d'en avoir lu des livres. J'ai rencontré des gens qui sont malheureux d'être incultes, très malheureux, et par respect pour eux tu n'as pas le droit de dire cela. Parce que toi, que tu le veuilles ou non, tu l'as ta culture et tu t'en sers tous les jours, même sans t'en apercevoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ju
- est un jeune :
- est un jeune :


Masculin Nombre de messages : 97
Date d'inscription : 07/06/2009

MessageSujet: Re: Acide sulfurique   11/8/2009, 03:43

J'ai pas vraiment la force de faire une réponse complète, donc je m'excuse parce que tu as fait l'effort de beaucoup développer. Je vais répondre par bribes.

Cela change quelque chose qu'il le pense oui. Ca veut simplement dire que s'il pense être con, c'est qu'il se réfère à un autre. C'est donc un processus social. C'est là qu'on touche un point sensible de ce qu'on peut appeler "culture". Dans la notre, de culture, comme dans toutes, il y a un minimum de savoirs transmis afin de pouvoir vivre en société. Ce savoir est important, quand il manque c'est grave, parce que l'individu participe moins à sa société. Que se passe-t-il quand la société elle-même crée ce manque? Je ne cherche pas à démonter tes propos, juste à interroger, parce que c'est important de bien cerner les problèmes auxquels on est confronté.

Et puis, je le répète, c'est triste pour moi, parce que ça me renvoie à des expériences personnelles. Je ne parlais pas pour toi, je ne juge pas tes intentions, je réagis à tes propos.

Maintenant je vais répondre par une citation et une vidéo, ça résume à peu près ce que je pense.

«Plus le contenu de pensée est faible, plus le penseur prend d’importance.» Gilles Deleuze

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Acide sulfurique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Acide sulfurique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Acide acétylsalicylique (aspirine)
» Acide folique et fer
» acide folique
» Acide folique
» Alimentation trop acide: gare à vos cheveux!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nothomb :: Amélie Nothomb :: Romans :: Acide Sulfurique-
Sauter vers: