AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les sectes en recrudescence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sylbao
- est un respectable :
- est un respectable :
avatar

Féminin Nombre de messages : 1032
Age : 28
Localisation : Bordeaux
Emploi/loisirs : Etudiante en lettres modernes
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Les sectes en recrudescence   22/5/2009, 02:37

Serait-on de plus en plus naÏf ? De plus en plus en souffrance ? Saurait-on seulement mieux les détecter ? En quoi la société actuelle favoriserait-elle la formation florissante des sectes ?
Leur nouvelle couverture : la psychothérapie. Mon Dieu !
Eh oui, n'oubliez pas que le titre de thérapeute ou de psychothérapeute n'a absolument rien d'officiel.
Je pourrais très bien mettre une plaque dorée, demain, sur ma porte, et me faire un max de blé sur le dos de mon prochain en grave dépression... Elle est pas belle, la vie ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oscar de Jarjayes
- est un respectable :
- est un respectable :
avatar

Nombre de messages : 319
Age : 38
Localisation : Paris
Emploi/loisirs : Ecrire
Date d'inscription : 11/02/2009

MessageSujet: Re: Les sectes en recrudescence   22/5/2009, 20:23

Je ne sais pas pourquoi les sectes, mais je ne pense pas qu'il y ait une quelconque recrudescence. Je pense que c'est l'observatoire des sectes, la Miviludes, qui est en train de découvrir le problème, ou en train de réussir à faire remonter le problème et à le dénoncer. Il y a toujours eu autant de sectes. Mais elles changent de visages. Fini le mec habillé en Jésus hippie qui se tape les mineures en parlant avec les extra-terrestres. Les sectes se donnent des airs respectables.
Si on feuillette Psychologie magazine, par exemple, on va découvrir des centaines d'annonces pour faire des stages, sûrement payants, pour apprendre graphologie, sophrothérapie, reflexologie, yogathérapie, yoghurthérapie, cageot-thérapie etc. Rien que la gueule qu'elles ont ces annonces, ça fait réfléchir... Que des trucs de new-agers, de hippies, des trucs bios, des jeûnes rituels pour purifier son corps et son âme de la pollution consumériste urbaine.... Moi je vois ça, j'y vais pas. Parce que c'est le nouveau visage des sectes.
Aujourd'hui les gourous sont bios. Les catholiques se tournent vers le bouddhisme, les athées vers les trucs de hippie, genre astrologie. Ou c'est l'inverse, les cathos virent supersticieux et les athées font de la méditation.
Les gens ont peur de prendre une aspirine mais ils foncent vers l'homéopathie et l'acupuncture. Je sais pas moi je suis écolo, j'aimerais pouvoir manger bio à chaque fois que je mange, je suis jamais malade, mais quand j'ai une intoxication alimentaire je prends de l'erséfuril, je me tourne pas vers des méditations alternatives en buvant de l'eau sucrée pour renaître dans le nirvana par les plantes.
Mais l'histoire qui a fait du bruit est plus grave : la victime, une infirmière, veut faire un stage de reflexologie plantaire (certainement pour masser le foie de ses patients en lui touchant le pied, mais bon, on a le droit d'y croire, c'est à la mode, même si ça paraît complètement con) et elle se retrouve prise dans un truc de ouf où on lui fait parler de sa vie, où on la persuade qu'elle a été abusée enfant (rien de plus facile, jouer sur les désirs refoulés qui deviennent pour la personne des souvenirs refoulés : une femme a sûrement été amoureuse de son père enfant et a fantasmé des choses, donc on va lui faire croire qu'ils s'est passé des choses) où on lui fait répéter "Je m'accorde le droit de ne pas faire totalement confiance à un membre de ma famille", alors qu'elle venait prendre des cours de massages... Là, ça devient flippant.
Encore plus flippant, le gars qui veut faire une thérapie, ou même une thérapie de groupe (je sais, ça fait un peu new-agers la thérapie de groupe mais ça ne l'est pas forcément) et crac il se retrouve face à un gourou. C'est très grave. La thérapie, l'analyse, sont normalement des remparts contre les sectes. Ce sont des moyens pour devenir suffisamment fort, suffisamment soi-même pour ne jamais tomber dans ce genre de piège.
Comme si des gens se faisant passer pour des psys distribuaient de l'alcool et de la drogue alors que normalement on va voir un psy pour se débarasser de ses addictions...

Combien faut-il de new-agers pour changer une ampoule ?
Aucun, ils viennent de créer le groupe "Vivre avec l'obscurité"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylbao
- est un respectable :
- est un respectable :
avatar

Féminin Nombre de messages : 1032
Age : 28
Localisation : Bordeaux
Emploi/loisirs : Etudiante en lettres modernes
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Les sectes en recrudescence   26/5/2009, 02:54

Les suites du débat ont carrément dérivées, mais elles n'en sont pas moins intéressantes. Smile
Je les ai déplacées dans un nouveau sujet : Homéopathie.

Celui-ci est toujours ouvert !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lara
- est un respectable :
- est un respectable :
avatar

Féminin Nombre de messages : 282
Localisation : dans ma bulle...bleue...
Date d'inscription : 12/02/2009

MessageSujet: Re: Les sectes en recrudescence   14/8/2009, 22:18

Je ne suis pas intéressée par l'homéopathie, par contre en ce qui concerne les sectes, j'en ai parlé souvent dans mes écrits...
je suis infirmière aussi )...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylbao
- est un respectable :
- est un respectable :
avatar

Féminin Nombre de messages : 1032
Age : 28
Localisation : Bordeaux
Emploi/loisirs : Etudiante en lettres modernes
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Les sectes en recrudescence   14/9/2009, 22:25

Article du Figaro.



La scientologie ne pourra pas être dissoute

Angélique Négroni

Une modification de la loi passée inaperçue permettra au mouvement de Ron Hubbard d'éviter une éventuelle condamnation qui devait compromettre son avenir en France.

Il avait été annoncé comme un épisode historique allant faire date dans les annales judiciaires. Or le procès de la Scientologie, qui s'est achevé le 17 juin dernier à Paris, ne tiendra pas toutes ses promesses. Alors que le délibéré est attendu le 27 octobre, on sait d'ores et déjà que la dissolution, qui était l'enjeu de ces audiences et qui avait été réclamée par le ministère public, ne pourra pas être prononcée.

Cette peine, que le tribunal aurait pu infliger au mouvement de Ron Hubbard en cas de condamnation, ne peut plus être appliquée à cause d'un changement législatif intervenu peu avant l'ouverture du procès, le 25 mai. Une véritable aubaine pour la Scientologie, qui, poursuivie pour la première fois en France en tant que personne morale dans un dossier d'escroquerie, risquait de se voir infliger la dissolution.

Passé inaperçu et révélé lundi par la Miviludes (Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires), ce changement législatif semble s'apparenter à une bourde. Il est intervenu dans le cadre de la loi dite « de simplification et de clarification du droit et d'allégement des procédures», un texte fourre-tout voté à l'initiative du député UMP Jean-Luc Warsmann. À cette occasion, un toilettage des règles rela­tives à la responsabilité pénale des personnes morales avait été réalisé le 12 mai dernier. Et c'est alors que la possibilité d'une dissolution des personnes morales pour escroquerie est passée à la trappe.

Dans un communiqué, Jean-Luc Warsmann a fait remarquer lundi «qu'à aucun moment durant les dix mois du travail parlementaire, personne, ni au gouvernement ni à l'Assemblée nationale ou au Sénat, de la majorité ou de l'opposition, n'a émis d'objection». Puis le député interprète cette absence de remarques. Selon lui, on aurait ainsi estimé que l'arsenal répressif ainsi amputé laissait la possibilité aux magistrats de recourir à une autre peine «suffisamment lourde et proportionnée» et qui est «l'interdiction définitive d'exercer directement ou indirectement toute activité».

Mais la Chancellerie a aussitôt réagi aux révélations de la Miviludes. «Personne n'a mesuré les conséquences de cette modification», explique-t-on place Vendôme, où l'on s'est engagé à faire rétablir la dissolution dans la loi, sans préciser dans quel délai. Mais ce rétablissement ne pourra concerner le délibéré attendu en octobre.

Selon Me Olivier Morice, l'avocat des parties civiles lors du procès de la Scientologie, il ne peut s'agir d'une erreur. «À quelques jours de l'ouverture des débats, la loi a été volontairement changée», assure-t-il, «scandalisé» et demandant la création d'une commission d'enquête parlementaire. «La dissolution est une peine bien plus importante que l'interdiction, qui ne fait pas disparaître l'existence de la personne morale», explique-t-il.

Pour Me Patrick Maisonneuve, avocat de l'Église de scientologie dans ce dossier, ce télescopage entre le travail parlementaire et le procès ne résulte «pas d'un complot» mais «d'un pur hasard de calendrier».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
De Merteuil
- est un respectable :
- est un respectable :
avatar

Masculin Nombre de messages : 900
Age : 32
Localisation : Sous ma couette
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Les sectes en recrudescence   27/12/2010, 17:29

Je me demande si c'est moi qui fait attention à ce genre de détails mais j'ai l'impression qu'il y a de plus en plus de propositions de service intitulées "exorcismes". Faut-il y voir une manœuvre de sectes ou les gens sont simplement plus barges qu'autrefois ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les sectes en recrudescence   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les sectes en recrudescence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le jugement porté sur les sectes égarées qui appartiennent à la religion musulmane
» Rapport parlementaire sur les sectes
» les sectes
» Les sectes
» Temple du Peuple

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nothomb :: Le petit Salon :: Bla Bla-
Sauter vers: