AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Toulouse. Amélie Nothomb, gourmande et généreuse (La Dépêche)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sylbao
- est un respectable :
- est un respectable :
avatar

Féminin Nombre de messages : 1032
Age : 28
Localisation : Bordeaux
Emploi/loisirs : Etudiante en lettres modernes
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Toulouse. Amélie Nothomb, gourmande et généreuse (La Dépêche)   17/10/2009, 06:17


Amélie Nothomb : un chapeau et de la répartie.
Photo DDM, Michel Labonne

Converser avec Amélie Nothomb est un plaisir sans comparaison. Assise sur son tas de best-sellers (« Stupeur et tremblements », « Robert des noms propres »…), la demoiselle pourrait être imbuvable. Elle est tout le contraire : ouverte sur les autres, souriante et par-dessus tout spirituelle ; à l'image de ces bulles de champagne qui l'accompagnent à chaque signature. A la table de Chez Emile, hier, avant une rencontre avec les lecteurs à la librairie Privat, Amélie Nothomb n'a eu qu'une exigence : manger un cassoulet… et boire quelques flûtes.

« Le champagne va absolument avec tout sauf le yaourt maigre. C'est pour cela qu'il ne faut jamais manger de yaourt maigre ».

Dans le registre du vin effervescent, Amélie Nothomb reconnaît « être toujours à la hauteur de la situation ». Ce fut le cas récemment chez les deux héritières Laurent-Perrier, à Reims, qui l'ont gâtée de bouteilles d'exception. A ce sujet, la romancière avance en riant un titre que nous pourrions choisir : « Quand elle n'écrit pas, elle boit ! »
«L'attardée, c'est moi»

Sauf qu'Amélie Nothomb passe de longues heures en écrivaine, accumulant des manuscrits (67 au compteur actuellement) qu'elle ne publiera jamais.

« Ce ne sont pas des romans d'avance ou une sorte de réserve. C'est simplement que j'ai besoin d'écrire tout le temps ».

Dans « Le voyage d'hiver » (Albin Michel), elle raconte l'histoire d'un employé d'EDF qui tombe amoureux d'un curieux duo féminin, formé d'une romancière attardée mentale et de son « interprète », d'une grande beauté. « Je décris toujours la réalité comme je la vois. Le fonctionnaire, je l'ai vraiment rencontré en 1997 dans mon premier appartement parisien. Comme je n'avais pas de chauffage, je portais une cagoule et trois manteaux : il ne pouvait pas penser que j'étais l'écrivain. Je m'identifie évidemment à cette attardée, la jolie fille étant bien sûr une attachée de presse ».

A l'heure du dessert (du sorbet seulement pour cette dévoreuse de gâteaux), Amélie Nothomb nous livre une de ces pirouettes dont elle a le secret.

On lui demande ce qu'elle fait de tout l'argent qu'elle gagne. Elle dit « économiser pour (s')offrir une piscine remplie de champagne ». Pétillante jusqu'au bout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Toulouse. Amélie Nothomb, gourmande et généreuse (La Dépêche)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Normandie gourmande.
» KINO POLSKA à Toulouse et environs du 24 au 30 octobre 2009
» Echanger un appartement Toulouse-paris
» stage de 2 mois a la BM saint cyprien de Toulouse
» Conseil MUA à Toulouse ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nothomb :: Amélie Nothomb :: Interviews :: Presse-
Sauter vers: