AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ixelles, Commune Shakespearienne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sylbao
- est un respectable :
- est un respectable :
avatar

Féminin Nombre de messages : 1032
Age : 27
Localisation : Bordeaux
Emploi/loisirs : Etudiante en lettres modernes
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Ixelles, Commune Shakespearienne   8/2/2009, 07:57

Le trajet du bus 71, de l’arrêt Géo Bernier à l’arrêt Porte de Namur, correspond un peu à ma Grande Muraille de Chine à moi : il délimite les frontières de mon empire ixellois.

Je ne peux pas prétendre connaître Bruxelles. Woluwe, Jette, Schaerbeek, Anderlecht, etc. : oui, il m’est arrivé de traverser, sur le dos de mon éléphant, ces contrées exotiques, mais je n’oserai pas m’aventurer dans ces territoires inconnus et barbares, peuplés d’indigènes qui pourraient être anthropophages. Mieux vaut rester dans mon Ixelles.

Mon domaine comprend d’abord – et c’est le plus important – un dépôt de tram, avenue de l’Hippodrome. Habiter à proximité d’un dépôt de tram est pour moi une nécessité poétique : qui n’a pas entendu, à 5h40 du matin, le chant des premiers trams qui partent vers l’infini, ne connaît pas grand-chose au lyrisme urbain. Ensuite, on descend jusqu’au ravissant parc de l’Abbaye de la Cambre, si beau la nuit, et l’on va regarder les canards qui barbotent dans l’eau ignoble d’un fossé de pierres.

Puis on longe les étangs d’Ixelles bordés de maisons somptueuses et l’on arrive soudain au centre névralgique de mon empire : la place Flagey. Délabrée, misérable, elle est le haut lieu de ma mythologie. Dans mon roman Hygiène de l’assassin, le héros va mourir d’un cancer que j’ai baptisé "syndrome d’Elzenveiverplatz". Ce nom teutonnement scientifique est la version germanique du néerlandais "Elsene vijver plaats", soit "place des étangs d’Ixelles". Le héros souffre donc du syndrome de la place Flagey, véritable cancer imaginaire, et c’est si grave qu’il va en crever. J’ai eu le mérite de faire entrer la place Flagey dans le dictionnaire médical.

A Vérone, il y avait les Montaigu et les Capulet. A Bruxelles, il y a les partisans du fritkot Flagey et ceux du fritkot Jourdan : une haine shakespearienne les oppose. Est-il nécessaire de préciser vers quelles frites penche mon cœur ?

Après, le bus 71 remonte la chaussée d’Ixelles, si laides qu’elle en est belle. Place Fernand Cocq, on est à proximité d’un charmant asile de fous (non, ce n’est pas la maison communale d’Ixelles).

Plus loin, on tourne la rue qui porte le plus joli nom du monde : la rue de l’Arbre Bénit. J’y ai situé un roman de jeunesse. C’est là qu’il y a le cinéma le mieux nommé de l’univers : le Styx. J’adore ! Allez au cinéma Styx et accoudez-vous à une cloison : vous verrez ce qui se passera.

Il y a aussi la rue Ernest Solvay où, une nuit de mai 1991, une femme m’a cassé la figure, me prenant pour une cambrioleuse. Quel souvenir !

On le voit : mon Ixelles regorge de mythes. Quand les Français me demandent où j’habite, je leur réponds que je vis à Elseneur. En effet, Ixelles en néerlandais se dit Elsene, ce qui fait furieusement penser à la ville de ce cher Hamlet. Ce qui est merveilleux, avec les Français, c’est qu’on peut leur faire avaler n’importe quoi. Mais après tout, et si c’était vrai ? Shakespeare n’était pas un grand voyageur. Il pensait peut-être qu’il fallait aller jusqu’au Danemark pour trouver des fous.

Quant à moi, j’avoue que je verrais bien la blanche Ophélie flotter, morte et belle, à la surface des étangs d’Ixelles, les cheveux mêlés de fleurs.

Vivre à Bruxelles : Le Magazine des Bruxellois, n° 280
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ixelles, Commune Shakespearienne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» la commune où j'habite: GHLIN
» un nouveau groupe d'achat solidaire ixelles/schaerbeek
» Rédaction d'une charte commune
» Mouans-Sartoux : commune résiliente ?
» Les ruines de Paris après la Commune de 1871

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nothomb :: Amélie Nothomb :: D'autres écrits :: Nouvelles-
Sauter vers: