AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une Forme de Vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sylbao
- est un respectable :
- est un respectable :
avatar

Féminin Nombre de messages : 1032
Age : 27
Localisation : Bordeaux
Emploi/loisirs : Etudiante en lettres modernes
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Une Forme de Vie   27/6/2010, 20:15

"Ce matin-là, je reçus une lettre d'un genre nouveau :

Chère Amélie Nothomb,

Je suis soldat de 2e classe dans l'armée américaine, mon nom est Melvin Mapple, vous pouvez m'appeler Mel. Je suis posté à Bagdad depuis le début de cette fichue guerre, il y a plus de six ans. Je vous écris parce que je souffre comme un chien. J'ai besoin d'un peu de compréhension et vous, vous me comprendrez, je le sais.
Répondez-moi. J'espère vous lire bientôt.
Melvin Mapple
Bagdad, le 18/12/2008

Je crus d'abord à un canular. À supposer que ce Melvin Mapple existe, avait-il le droit de m'écrire de telles choses ? N'y avait-il pas une censure militaire qui n'eût jamais laissé passer le «fucking» devant «war» ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
De Merteuil
- est un respectable :
- est un respectable :
avatar

Masculin Nombre de messages : 900
Age : 31
Localisation : Sous ma couette
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Une Forme de Vie   27/6/2010, 23:54

Je sens que ça va être un bon Nothomb !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylbao
- est un respectable :
- est un respectable :
avatar

Féminin Nombre de messages : 1032
Age : 27
Localisation : Bordeaux
Emploi/loisirs : Etudiante en lettres modernes
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Une Forme de Vie   6/7/2010, 21:33

Pas un des moindres, en effet... Suite de l'extrait :

J'examinai le courrier. Si c'était un faux, l'exécution en était remarquable. Une timbreuse américaine l'avait affranchi, un cachet irakien l'avait estampillé. Ce qui faisait le plus vrai était la calligraphie : cette écriture américaine de base, simple et stéréotypée, que j'avais tellement observée lors de mes séjours aux Etats-Unis. Et ce ton direct, d'une légitimité indiscutable.

Quand je ne doutai plus de l'authenticité de la missive, je fus frappée par la dimension la plus incroyable d'un tel message : s'il n'y avait rien d'étonnant à ce qu'un soldat américain vivant de l'intérieur cette guerre depuis le début souffre "comme un chien", il était hallucinant qu'il me l'écrive à moi.

Comment avait-il entendu parler de moi ? Certains de mes romans avaient été traduits en anglais et avaient eu aux Etats-Unis un accueil plutôt confidentiel, cinq années auparavant. J'avais déjà reçu sans surprise des plis de militaires belges ou français qui, le plus souvent, demandaient des photos dédicacées. Mais un 2e classe de l'armée américaine basé en Irak, cela me dépassait.

Savait-il qui j'étais ? A part l'adresse de mon éditeur correctement libellée sur l'enveloppe, rien ne le prouvait. "J'ai besoin d'un peu de compréhension et vous, vous me comprendrez, je le sais." Comment pouvait-il savoir que moi, je le comprendrais ? A supposer qu'il ait lu mes livres, ceux-ci étaient-ils les témoignages les plus flagrants de la compréhension et de la compassion humaines ? Tant qu'à être une marraine de guerre, le choix de Melvin Mapple me laissait perplexe.

D'autre part, avais-je envie de ses confidences ? Tant de gens déjà m'écrivaient leurs peines en long et en large. Ma capacité à supporter la douleur d'autrui était au bord de la rupture. De plus, la souffrance d'un soldat américain, cela prendrait de la place. Contiendrais-je un tel volume ? Non.

Melvin Mapple avait sûrement besoin d'un psy. Ce n'était pas mon métier. Me mettre à la disposition de ses confidences serait lui rendre un mauvais service, car il se croirait dispensé de la thérapie dont six années de guerre avaient dû engendrer la nécessité.

Ne pas répondre du tout m'eût paru un rien salaud. Je trouvai une solution médiane : je dédicaçai au soldat mes livres traduits en anglais, je les empaquetai et les lui postai. Ainsi, il me sembla avoir fait un geste pour le sous-fifre de l'armée américaine et j'eus ma conscience pour moi.

Plus tard, je songeai que l'absence de censure militaire s'expliquait sans doute par la récente élection de Barack Obama à la présidence ; certes, il n'entrerait en fonction que plus d'un mois après, mais ce bouleversement devait déjà produire ses effets. Obama n'avait cessé de prendre position contre cette guerre et de déclarer qu'en cas de victoire démocrate, il rappellerait les troupes. J'imaginais le retour imminent de Melvin Mapple dans son Amérique natale : mes fantasmes le voyaient arriver dans une ferme confortable, entourée de champs de maïs, ses parents lui ouvrant les bras. Cette idée acheva de m'apaiser. Comme il n'aurait pas manqué d'emporter mes livres dédicacés, j'aurais indirectement contribué à la pratique de la lecture dans la Corn Belt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
De Merteuil
- est un respectable :
- est un respectable :
avatar

Masculin Nombre de messages : 900
Age : 31
Localisation : Sous ma couette
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Une Forme de Vie   7/7/2010, 16:01

Dès sa sortie je me jette dessus !
Dis donc t'as remarqué, mon petit délire de l'autre jour, c'est à peu de chose près le sujet de son nouveau roman !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylbao
- est un respectable :
- est un respectable :
avatar

Féminin Nombre de messages : 1032
Age : 27
Localisation : Bordeaux
Emploi/loisirs : Etudiante en lettres modernes
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Une Forme de Vie   11/7/2010, 11:14

Voici la couverture...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
De Merteuil
- est un respectable :
- est un respectable :
avatar

Masculin Nombre de messages : 900
Age : 31
Localisation : Sous ma couette
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Une Forme de Vie   11/7/2010, 22:28

Elle a l'air super angoissée ! Après Alienor, une nouvelle forme de vie : elle-même ! Elle tient vraiment à se faire passer pour une extra-terrestre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie

avatar

Féminin Nombre de messages : 9
Age : 30
Localisation : Bretagne
Emploi/loisirs : Future prof, j'espère...
Date d'inscription : 04/08/2010

MessageSujet: Re: Une Forme de Vie   5/8/2010, 01:00

L'extrait me plaît bien, j'ai un bon pressentiment ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylbao
- est un respectable :
- est un respectable :
avatar

Féminin Nombre de messages : 1032
Age : 27
Localisation : Bordeaux
Emploi/loisirs : Etudiante en lettres modernes
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Une Forme de Vie   5/8/2010, 09:13

Je suis d'accord, celui-là me met déjà l'eau à la bouche. Le fait qu'Amélie soit manifestement une fois de plus un sujet central de l'expérience risque de déplaire à certains mais cette mise en scène de ses correspondances me rend particulièrement curieuse !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie

avatar

Féminin Nombre de messages : 9
Age : 30
Localisation : Bretagne
Emploi/loisirs : Future prof, j'espère...
Date d'inscription : 04/08/2010

MessageSujet: Re: Une Forme de Vie   5/8/2010, 12:34

Oui, j'aime beaucoup voir les messages de certains se sentant déjà visés par le passage où elle dit qu'elle en a marre d'être le psy de tout le monde Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
De Merteuil
- est un respectable :
- est un respectable :
avatar

Masculin Nombre de messages : 900
Age : 31
Localisation : Sous ma couette
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Une Forme de Vie   14/8/2010, 01:32

En même temps, on a tous une relation intime avec l'auteur d'un livre.
Elle ne peut pas se cacher derrière la pudeur! Qu'y a-t-il de plus impudique qu'un roman autobiographique ? ("des photos de cul" me dit la voix, oui je sais, question rhétorique hein !)

Si elle s'attaque à ses lecteurs, ces derniers ne vont-ils pas cesser de la lire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylbao
- est un respectable :
- est un respectable :
avatar

Féminin Nombre de messages : 1032
Age : 27
Localisation : Bordeaux
Emploi/loisirs : Etudiante en lettres modernes
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Une Forme de Vie   14/8/2010, 12:45

Pas moi en tout cas. Je dois être un peu maso What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ju
- est un jeune :
- est un jeune :


Masculin Nombre de messages : 97
Date d'inscription : 07/06/2009

MessageSujet: Re: Une Forme de Vie   14/8/2010, 21:11

La question est : est-ce l'auteur, ou le lecteur, qui est impudique ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
De Merteuil
- est un respectable :
- est un respectable :
avatar

Masculin Nombre de messages : 900
Age : 31
Localisation : Sous ma couette
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Une Forme de Vie   14/8/2010, 22:06

Définitivement l'auteur car avant d'avoir lu un livre le lecteur ne sait pas ce qu'il va lire !
Après il fait le choix de continuer à lire...il l'est donc certainement un peu aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylbao
- est un respectable :
- est un respectable :
avatar

Féminin Nombre de messages : 1032
Age : 27
Localisation : Bordeaux
Emploi/loisirs : Etudiante en lettres modernes
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Une Forme de Vie   15/8/2010, 13:15

On pourrait dire que l'écrivain exhibe et que le lecteur "voye". Mais il y a une limite dans "ce qui doit être dit" qui est importante pour Amélie. Par exemple, elle n'écrit jamais de scènes pornographiques (ça peut paraître naturel mais ce n'est pas le cas pour son faux-mari Beigbeder, par exemple) et ne s'attarde jamais dans la souffrance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie

avatar

Féminin Nombre de messages : 9
Age : 30
Localisation : Bretagne
Emploi/loisirs : Future prof, j'espère...
Date d'inscription : 04/08/2010

MessageSujet: Re: Une Forme de Vie   15/8/2010, 17:14

"Voye" ? Par pitié Sylbao, dis moi que c'était fait exprès silent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylbao
- est un respectable :
- est un respectable :
avatar

Féminin Nombre de messages : 1032
Age : 27
Localisation : Bordeaux
Emploi/loisirs : Etudiante en lettres modernes
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: Une Forme de Vie   16/8/2010, 13:18

Bah oui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melitios

avatar

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 21/08/2010

MessageSujet: Re: Une Forme de Vie   21/8/2010, 00:47

Plusieurs thèmes forts évoqués dans l'ouvrage :

le regard de l'autre, le rapport au corps, les troubles alimentaires et leurs causes (souffrance, culpabilité, stress), le besoin obsessionnel d'Amélie d'écrire, sans relâche (on apprend son besoin d'une issue de secours), l'analogie entre l'obésité et l'emprisonnement, mais aussi l'analogie entre la nourriture et la drogue (qui partagent la nature hautement addictive), Amélie s'adresse aussi à ses correspondants (elle préfère les missives courtes et humbles, dépourvues d'égocentrisme), elle dévoile sa vision de l'épître (pour elle, l'épître consiste à commenter le propos de l'autre, donc est déstiné à l'autre, tandis que le roman invite l'autre à y pénétrer), la politique militaire des Etats-Unis (sans surprise, elle critique celle de Bush et semble adhérer aux positions d'Obama sur le retrait des troupes en Irak), l'horreur de la guerre sous un jour nouveau (comment celle-ci peut susciter l'apparition de troubles graves comme la boulimie), la responsabilité de Bush dans cette guerre qu'elle qualifie d'injuste (l'absence d'arme de destruction massive sur le sol irakien), la découverte qu'une relation purement écrite peut se révéler aussi profonde et authentique qu'une relation physique (Amélie avoue d'ailleurs que dans la plupart des cas elle préfère la relation écrite, plus enrichissante et clairement plus profonde), l'importance du doute chez l'artiste (remise en question de soi et de sa vision du monde).


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie

avatar

Féminin Nombre de messages : 9
Age : 30
Localisation : Bretagne
Emploi/loisirs : Future prof, j'espère...
Date d'inscription : 04/08/2010

MessageSujet: Re: Une Forme de Vie   21/8/2010, 13:19

J'ai adoré ce roman, qui est pour l'instant, si ce n'est mon préféré, du moins l'un de mes préférés. Amélie qui se lance dans l'autofiction, cela donne un ouvrage très, très intéressant. On y retrouve encore plus de sincérité que dans ses autres livres, je trouve. La fin est étonnante, j'aurais aimé assister à la confrontation entre elle et Melvin Mapple, mais tant pis. Et le dernier paragraphe est très touchant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melitios

avatar

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 21/08/2010

MessageSujet: Re: Une Forme de Vie   21/8/2010, 17:08

Effectivement en ce qui concerne la sincérité. C'est troublant, elle se dévoile beaucoup dans cet ouvrage, que ce soit sur sa vie quotidienne, ses angoisses (elle se dit une écrivaine stressée), et puis surtout la fin, où avec beaucoup de pudeur et d'émotion elle exprime ce qui la pousse à écrire avec tant de "ferveur"...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cendresdelune
- est un jeune :
- est un jeune :
avatar

Nombre de messages : 267
Age : 37
Date d'inscription : 24/10/2009

MessageSujet: Re: Une Forme de Vie   31/10/2010, 19:12

Je viens de terminer ce roman.
Une forme de vie, c 'est la graisse du personnage qui occupe l 'espace et lutte contre le néant, c 'est la correspondance, vie de papier et d 'encre, de ces Mille et une Nuits épistolaires....C 'est cette volonté d 'exister, de voir son existence partagée avec autrui, d'où la symétrie du mot "amibe", image éloquente revenant dans la bouche d 'Amélie et celle du personnage principal.
"Forme "fait aussi echo à être en formeS,une façon de paraître en forme



des références faites par le personnage à Antechrista, à Christa plus précisément, dont il copie les manoeuvres mythomanes,clin d 'oeil également au sabotage amoureux (la situation de guerre et la comparaison de l 'obésité avec un sabotage), au voyage d 'hiver (la fin du livre), Hygiène de l 'assassin, lorsqu 'elle compare la bouche du héros et un criminel
Amélie a en effet mis beaucoup d 'elle -même dans ce nouveau personnage, dont l 'obésité reflète le miroir de ses problèmes alimentaires anorexiques passés.Et ce livre semble être un kaléidoscope de son oeuvre, une rétrospective d 'elle -même.

Un miroir est une forme de vie,et un être de papier que l 'on crée ,aussi...Mais l 'on se retrouve toujours face à soi -même.c 'est la morale que j'ai tiré de cette lecture.

Une forme aussi originale, nous avons connu ses livres tout en dialogues, ses autobiographies, ses romans, et ici Amélie nous propose un roman mélange de tous ces genres,car un livre potentiel est une forme de vie,si protéiforme!^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ash

avatar

Féminin Nombre de messages : 6
Age : 30
Localisation : lens
Emploi/loisirs : aide medico psychologique
Date d'inscription : 14/12/2010

MessageSujet: Re: Une Forme de Vie   16/12/2010, 13:29

j'ai adoré Une forme de Vie du début à la presque fin..
je m'explique : je n'ai vraiment pas adherer à la fin du livre, je ne sais pourquoi, je ne trouve pas qu'elle colle à l'ensemble du livre, je trouve ça "gros"
peut etre que quelqu'un l'a ressenti comme ça ou presque. Ou peut etre ais je raté quelque chose mais même lors d'une seconde lecture, je ne trouve pas bon compte ..
cependant il reste un trés bon roman
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sandy77



Féminin Nombre de messages : 10
Age : 40
Localisation : la bazouge du désert
Emploi/loisirs : écrivaine
Date d'inscription : 05/06/2011

MessageSujet: Re: Une Forme de Vie   3/10/2014, 14:05

Ca donne envie de le lire toutes vos critiques constructives
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bogdanews.ning.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une Forme de Vie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une Forme de Vie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» salon forme, mode et beauté à Dijon
» [mesure Sarko] la réforme des universités
» tetine reprenant la forme du sein
» Réforme institutionelles européennes
» gâteau en forme de lapin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nothomb :: Amélie Nothomb :: Romans :: Une Forme de Vie-
Sauter vers: