AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Magazine ELLE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sylbao
- est un respectable :
- est un respectable :
avatar

Féminin Nombre de messages : 1032
Age : 28
Localisation : Bordeaux
Emploi/loisirs : Etudiante en lettres modernes
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Magazine ELLE   9/2/2009, 01:42

Interview d'Isabelle Lortholary, 30 juillet 2001.

Amélie Nothomb
Chapeau noir pour manteau blanc
La romancière s'adonne à son "hygiène" quotidienne, l'écriture, et nous conte une rencontre dans le Grand Nord avec l'essence "Sans Nom" de la volupté. Amélie Nothomb répond sans stupeur ni tremblements au questionnaire de ELLE.


ELLE. Où et quand avez-vous écrit cette nouvelle ? Dans quel état d'esprit étiez-vous ?

AMÉLIE NOTHOMB. Je l'ai écrite pendant les vacances de pâques, dans un état d'esprit euphorique, malgré le froid.


ELLE. Un jour sans écrire, c' est : angoissant, reposant, fréquent ?

A.N. : Ça n'existe pas! Cela ne m'est pas arrivé depuis plus de quinze ans. J'écris sur mes genoux tous les jours, entre quatre et huit heures du matin.


ELLE. Une bonne -ou une mauvaise- raison pour ne pas vous asseoir à votre table de travail ?

A.N. Ne pas me lever et rester auprès de la personne que j'aime.


ELLE. Y a-t-il un rituel ou une habitude nécessaire a l'écriture ?

A.N. Une nécessité physiologique : un demi-litre de thé extrêmement fort, avalé d'un coup, qui me donne l'acuité mentale dont j'ai besoin pour écrire.


ELLE. Êtes-vous plutôt maso, parano, mégalo ?

A.N. Parano, à fond. Rien de plus fécond pour l'imagination. Pour un écrivain, c'est très bien.


ELLE. Plutôt cigale ou fourmi ?

A.N. il me semble que je suis plutôt fourmi, non ? Mais je ne le vis pas comme ça.


ELLE. Écrivain, est-ce un métier ?

A.N. C'est toute ma vie et beaucoup plus que mon métier. Longtemps, l'écriture a été mon seul moyen d'expression.


ELLE. Si vous n'aviez pas écrit, qu'auriez-vous fait ?

A.N. Si j'en avais eu la capacité, J'aurais aimé être compositeur de musique. Si je n'avais pas écrit, les choses se seraient mal passées : j'aurais été une suicidée, ou une terroriste.


ELLE. Quel est le coup d'éclat dont vous êtes le plus fière ?

A.N. J'ai à mon actif quelques bonnes ascensions et "descensions". Mis a part ces faits de montagne, je ne suis pas bonne à grand-chose.


ELLE. Quelle est la mesquinerie, ou le mensonge, que vous regrettez ?

A.N. Je mens beaucoup, mais je ne regrette pas mes mensonges. Ils sont faits pour protéger les gens que j'aime et me protéger, moi. Adolescente, j'étais très mal dans ma peau et j'ai dû être mesquine. J'ai pu ne pas reconnaître leurs mérites à des personnes... qui le méritaient.


ELLE. Vos valises pour les vacances : maillot ou chaussures de marche, crème solaire ou trousse d'urgence ?

A.N. Des chaussures de marche, que je porte presque tous les jours. De la crème solaire. Pas de trousse d'urgence : je suis inconsciente.


ELLE. Êtes-vous plutôt nouvelle de l'été ou pavé de plage ?

A.N. Je suis omnivore. Mais je lis rarement de nouvelles -j'ai tort ! -et lesépaves de plage ne m'inspirent guère.
En vacances, j'emporte les romans de l'automne ou du printemps derniers que je n'ai pas eu le temps de lire.


ELLE. Avec quelle personnalité aimeriez-vous partager votre serviette de plage ?

A.N. Avec personne. Les gens que j'admire - et il y en a beaucoup, célèbres ou non -, je ne veux pas les côtoyer.
Je préfère les suivre de loin. Björk, par exemple.

ELLE. Des vacances cauchemardesques, ce serait quoi ?

A.N. Un endroit avec beaucoup de monde et trop de soleil. Comme Saint- Tropez en été.


ELLE. Le bonheur, là, tout de suite, ce serait quoi ?

A.N. Mais le bonheur, c'est surtout n'importe quand !
Seule, dans un taxi, on peut décider d'être heureuse en prenant conscience de ce qui est là, en vie.


ELLE. La dernière fois que vous avez été ivre morte ?

A.N. Il y a très longtemps, en Belgique. J'avais 17 ans, j'arrivais juste du Laos. Je suis allée a une soirée, où j'ai découvert ce milieu chic auquel j'étais censée appartenir. J'ai été dégoutée par les conversations que j'entendais. J'ai donc décidé de me saouler : un verre de vodka, un verre de gin, un verre de vodka, etc. C'était assez réussi. On m'a évacuée. En passant devant le vestiaire, j'ai vomi sur les jolis manteaux des jeunes filles.


ELLE. La plus belle preuve d'amour que vous ayez donnée ?

A.N. Consentir à vivre avec quelqu'un, c'est pas mal ?


ELLE. La plus belle preuve d'amour que vous ayez reçue ?

A.N. J'ai l'embarras du choix. Qu'on m'accepte, parce que, somme toute, je ne suis pas tres acceptable.


ELLE. Un petit plaisir pour vous remonter le moral ?

A.N. Passer l'aspirateur. Ca me fait un bien fou !


ELLE. Un film que vous avez vu plus de cinq fois ?

A.N. « Sueurs froides » de Hitchcock. Et « Orange meca- nique » de Kubrick.


ELLE. Un rêve -ou un cauchemar -récurrent ?

A.N. Un rêve récurrent: je vole. Je trouve la technique, le mouvement, et c'est merveilleux.


ELLE. La dernière fois que vous avez lu votre horoscope ?

A.N. Je pense ne l'avoir jamais lu.


ELLE. D'un coup de baguette (chirurgicale), que changeriez- vous dans votre physique ?

A.N. Mes cernes. Ils m'obsèdent. Quand je me regarde le matin dans une glace, j'ai l'impression de n'être que des cernes, entourés d'un visage.


ELLE. La personne à qui vous téléphonez le plus souvent ?

A.N. Ma sœur, tous les jours.


ELLE. Quelles résolutions pour la rentrée de septembre ?

A.N. Je ne suis pas très « résolutions ».


ELLE. Qu'aimeriez-vous qu'on dise de vous après votre mort ?

A.N. Le moins possible. Que j'étais vraiment vivante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Magazine ELLE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» elle est belle la montagne
» Les OGM, une seconde Révolution Verte. Sera-t-elle aussi meurtrière ?
» Elle dort assise !!
» Elle me boude !
» AAD dans le magazine parents

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nothomb :: Amélie Nothomb :: Interviews :: Presse-
Sauter vers: