AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Littérature] Passages favoris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
De Merteuil
- est un respectable :
- est un respectable :
avatar

Masculin Nombre de messages : 900
Age : 31
Localisation : Sous ma couette
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: [Littérature] Passages favoris   11/2/2009, 21:00

De Sylbao :

Je vous propose de partager dans ce topic ce que vous considérez comme les plus beaux morceaux de littérature que vous ayez jamais lu. Ou simplement, ceux qui vous ont touchés, etc... Je commence (celui-ci risque de vous sembler familier).

"Chère tempête de neige, si je puis, à si peu de frais, être l'instrument de ta jouissance, ne te gêne surtout pas, assaille-moi de tes flocons âpres et durs, de tes grêlons taillés comme des silex, tes nuages sont si lourds de rage, j'accepte d'être la mortelle perdue dans la montagne sur laquelle ils déchargent leur colère, je reçois en pleine figure leurs mille postillons glacés, il ne m'en coûte guère et c'est un beau spectacle que ton besoin d'entailler ma peau à coups d'insultes, tu tires à blanc, chère tempête de neige, j'ai refusé que l'on me bande les yeux face au peloton d'exécution, car il y a si longtemps que j'attendais de voir du plaisir dans ton regard."
_________________
http://sylbao.skyrock.com


Dernière édition par Tom de Merteuil le 18/2/2009, 02:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
De Merteuil
- est un respectable :
- est un respectable :
avatar

Masculin Nombre de messages : 900
Age : 31
Localisation : Sous ma couette
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: [Littérature] Passages favoris   11/2/2009, 21:01

Anges, ministres de grâce, défendez-nous!
Qui que tu sois, esprit salutaire ou lutin damné ; que tu apportes avec toi les brises du ciel ou les rafales de l'enfer ; que tes intentions soient perverses ou charitables ; tu te présentes sous une forme si provocante que je veux te parler. Je t'invoque, Hamlet, sire, mon père, royal Danois ! Oh ! réponds-moi ! Ne me laisse pas déchirer par le doute ; mais dis-moi pourquoi tes os sanctifiés, ensevelis dans la mort, ont déchiré leur suaire ! Pourquoi le sépulcre où nous t'avons vu inhumé en paix a ouvert ses lourdes mâchoires de marbre pour te rejeter dans ce monde ! Que signifie ceci ! Pourquoi toi, corps mort, viens-tu tout couvert d'acier, revoir ainsi les clairs de lune et rendre effrayante la nuit ? Et nous, bouffons de la nature, pourquoi ébranles-tu si horriblement notre imagination par des pensées inaccessibles à nos âmes ? Dis ! pourquoi cela ?


Hamlet Shakespeare
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylbao
- est un respectable :
- est un respectable :
avatar

Féminin Nombre de messages : 1032
Age : 27
Localisation : Bordeaux
Emploi/loisirs : Etudiante en lettres modernes
Date d'inscription : 08/02/2009

MessageSujet: Re: [Littérature] Passages favoris   23/3/2009, 01:35

"Longtemps, je me suis couché de bonne heure. Parfois, à peine ma bougie éteinte, mes yeux se fermaient si vite que je n'avais pas le temps de me dire : « Je m'endors. » Et, une demi-heure après, la pensée qu'il était temps de chercher le sommeil m'éveillait ; je voulais poser le volume que je croyais avoir encore dans les mains et souffler ma lumière ; je n'avais pas cessé en dormant de faire des réflexions sur ce que je venais de lire, mais ces réflexions avaient pris un tour un peu particulier ; il me semblait que j'étais moi-même ce dont parlait l'ouvrage : une église, un quatuor, la rivalité de François Ier et de Charles Quint. Cette croyance survivait pendant quelques secondes à mon réveil, elle ne choquait pas ma raison mais pesait comme des écailles sur mes yeux et les empêchait de se rendre compte que le bougeoir n'était plus allumé."


Cet extrait de Du Côté de chez Swann me tient à cœur parce qu'il est l'annonce d'un livre d'une valeur indicible à mes yeux. Je ne m'attendais pas à ce que Proust soit un si grand écrivain, justement parce qu'on me le rabâchait. Je fus surprise aussi de découvrir que les mots de Juliette Nothomb à son sujet étaient tellement justes, car ce sont eux et aucun autres qui me sont venus sur le bout de la langue quand j'ai cherché à mettre en mots le fabuleux de la chose :
"Bien que ses œuvres soient différentes de l'auteur que je vais vous citer, Amélie a ceci de commun avec Proust qu'elle peut parler de [...] choses qui sont sommes toutes, vues d'un certain point, banales et ordinaires, ou en tout cas que nous avons tous connues et que nous avons tous ressenties, mais elle exprime ces choses, de tous les jours et ordinaires, de façon extraordinaire, avec une étude poussée, aussi bien psychologique que esthétique, qui est absolument époustouflante. Tout comme Proust a pu écrire pendant des pages et des pages comment il se réveillait le matin et comment il embrassait sa mère le soir, mais nous avons tous vécu ça, mais nous, nous écrivons "maman est venu me donner un bisou au lit et j'ai bien dormi". Proust, il en fait des merveilles, eh bien... [Geste vers Amélie.]"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Littérature] Passages favoris   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Littérature] Passages favoris
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La bibliothèque idéale en littérature allemande contemporain
» La Littérature et la Marine
» Mémoire de master littérature sur les bibliothèques
» vive la littérature équitable !!
» littérature jeunesse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nothomb :: Et le reste. :: Arts et loisirs-
Sauter vers: